Détatouage

Tatouage & peau : technique et processus


Selon le Haut Conseil de la Santé Publique, le tatouage est considéré comme « une pratique consistant à créer au niveau de la peau une marque permanente ou un dessin permanent (…) ». Il est réalisé par injection intradermique entre le derme et l’épiderme, à l’aide d’une aiguille. La profondeur atteinte par l’aiguille varie entre 1 et 4 mm selon le type de peau et la zone du corps tatouée. Le tatouage apparaît par la suite en transparence, après cicatrisation de la plaie induite par le piquage.

Kevin Bidwell / Pexels

Le tatouage est un acte définitif non-anodin pour la peau. Il est important de bien réfléchir à son projet et de se rapprocher d’un tatoueur agréé, disposant d’un salon et équipement adapté.

Tatouage & peau, “l’indélébile indésirable”


Suite au tatouage, la peau va automatiquement identifier les particules d’encre injectées comme un corps étranger et enclencher le système immunitaire en envoyant ses cellules gardiennes, les phagocytes et les globules blancs, pour les détruire.

Les pigments de l’encre étant de différentes tailles, les globules blancs et phagocytes parviennent difficilement à bout des grosses particules d’encre, en raison de leur petit gabarit de cellules. Cela explique pourquoi un tatouage ne disparaît pas, mais se décolore avec le temps.

Pour traiter l’intégralité des particules d’encre que le système immunitaire ne peut éliminer à lui seul, c’est pourquoi, il est possible de faire appel aux techniques de détatouage réalisées par les professionnels de santé.

La technique du détatouage par laser


Effectuée par un professionnel de santé agréé, la technique du détatouage par laser consiste à envoyer une source lumineuse sur une zone de peau pigmentée par l’encre du tatouage. La lumière émise par le laser diffuse à grande vitesse sous la peau vers le tatouage.

Sous l’effet de cette lumière, le pigment ciblé va se subdiviser en plusieurs fragments (on parle “d’éclatement du pigment”) les rendant plus “comestibles”/adaptées pour les cellules envoyées par le système immunitaires (phagocytes et globules blancs). Les globules blancs vont ainsi pouvoir transporter les fragments de pigments vers le foie, pour ensuite être définitivement extraits de l’organisme via les urines.

Il est à noter que le traitement de détatouage par laser peut nécessiter plusieurs séances (6 à 8 séances pour un bon résultat). Le nombre d’interventions varie en fonction de la surface à traiter et de la densité des particules d’encre présentes dans la peau. Dans un récent rapport, le Haut Conseil de la santé publique a indiqué une efficacité de 69% à 100% pour les lasers picosecondes proposés par le Centre laser et d’Angiologie du TER. En effet, cette nouvelle génération de laser génère moins de douleur, permet un rétablissement plus rapide tout comme un temps d’attente plus court entre chaque séance. Aussi a-t-il pu démontrer une efficacité sur les tatouages multicolores.

Le traitement de détatouage par laser est un acte strictement médical effectué par un professionnel de santé agréé.


Détatouage laser : effets secondaires


  • RÉACTIONS D’ORDRE THERMIQUE

Des complications ont été observées chez certains patients, suite à des séances de détatouage. Ces réactions sont principalement dues au choc thermique provoqué par le passage du laser sur les pigments d’encre. Parmi les effets indésirables répertoriés :

EFFETS
IMMÉDIATS

douleur, cloque, croûte
CHANGEMENT
PIGMENTAIRE

hyperpigmentation,
hypopigmentation
ASSOMBRISSEMENT
PARADOXAL

assombrissement des
tatouages
TATOUAGE
RÉSIDUEL
pigments résiduels
image fantôme
RÉACTIONS
ALLERGIQUES

papule, plaque,
réactions photoallergiques
CHANGEMENT DE
SURFACE

cicatrices chéloïdes,
hypertrophiques, texture
Données issues du rapport “Risques des produits et pratiques de tatouage et de détatouage” réalisé par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), le 15 décembre 2020.

La prévention de ces complications est possible grâce à un suivi médical adéquat, en prenant en compte, le phototype ou encore le type d’encre utilisé par le tatoueur.

  • RÉACTIONS D’ORDRE CHIMIQUE

Autre risque lié plus directement au tatouage : la réaction chimique due aux pigments d’encre présents dans la peau. En effet, au contact du laser, les encres libèrent les molécules organiques qui les composent, dont certaines sont connues pour leur toxicité telle que l’aluminium et le fer présents dans les encres rouges. Toutefois, il n’existe pas à ce jour d’étude attestant d’un risque de cancer lié directement ou indirectement au détatouage laser.

Source

Jean-Claude Larrouy, Risques induits par le détatouage au laser (encres, lasers, nanoparticules), Annales de Dermatologie et Vénérologie, volume 142, Issues 6-7, Supplément 2, 2015, p.S359

Détatouage laser : les contres indications


La principale contre-indication pour la technique du détatouage par laser concerne les tatouages réalisés à la poudre d’armes à feu, en raison des micro-explosions que peut provoquer le passage du laser. Cela multiplie les chances de formation des cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes.

Glossaire

Molécules organiques : Une molécule est dite organique lorsqu’elle contient des atomes de carbone et d’hydrogène liés entre eux, à l’exception de quelques cas.

Les cicatrices chéloïdes surviennent suite à une lésion. Elles sont une maladie bénigne de la peau et se présentent sous la forme d’excroissances continues de la peau très en volume (boursouflures fibreuses), de couleur brune ou rouge selon le type de peau du patient. Sont principalement sujettes les populations métisses, africaines et asiatiques.

Les cicatrices hypertrophiques se traduisent par une augmentation anormale du volume d’une cicatrice. Elles se distinguent des cicatrices de type chéloïdes du fait de dépasser la zone initiale de la lésion.


À lire aussi

Full 3
DÉCOUVRIR
Enrichissez vos connaissances sur la peau et les veines
avec nos contenus éducatifs.
Full 3
Full 3
DÉCOUVRIR
Éclairage sur les notions d'angiologie pour comprendre les réseaux veineux du corps.
Full 3
previous arrow
next arrow

UNE QUESTION ? CONTACTEZ-NOUS.

02 97 37 87 37

OU PRENEZ RENDEZ-VOUS EN LIGNE